Auto_468x60.gif

Les actualités Citroën 

Chine : le groupe PSA prévoit 14 nouveaux modèles en cinq ans


Le groupe PSA avait présenté un plan en Septembre 2019, appelé Yuan, dont l'objectif était de diminuer les coûts fixes, d'abaisser le point mort autour de 150 000 voitures vendues et d'espérer atteindre, d'ici 2025, le volume de 400 000 ventes annuelles. Ce plan mal mis en place, en raison notamment de la crise du Covid19, vient d'être complété par un second plan, dénommé Yuan+ et dont l'objectif est de relancer PSA en Chine.

Ce nouveau plan, établit sur cinq ans, prévoit le lancement de 14 modèles sur cette période afin de relancer les ventes des trois marques de PSA en Chine, Citroën, Peugeot et DS. Ces nouveaux modèles mettront un fort accent sur les motorisations les plus efficientes et répondant aux normes 6D ainsi que la future norme chinoise 7 tout en étant plus performant pour offrir une meilleure expérience de conduite. A l'image de l'Europe, le groupe PSA entend développer au maximum les ventes d'hybrides rechargeables et d'électriques qui ont l'avantage de combiner performance et faibles émission.


Mais Yuan+ va également s'attacher à améliorer les points faibles de DPCA en Chine. En effet, les produits sont, en grande majorité, bien perçu par les consommateurs et s'avèrent même plus fiables que la concurrence. Au détour d'une discussion avec un étudiant chinois, basé à Wuhan, ce dernier m'affirmait que les produits de PSA n'étaient pas en cause dans les méventes en Chine. Les problèmes portaient essentiellement sur le placement marketing des marques ainsi que sur le service après-vente qui, d'après lui, est très problématique. C'est précisément ces deux points que le plan Yuan+ vise à améliorer en ayant également la volonté d'améliorer l'efficacité opérationnelle de DPCA en Chine. Malmené depuis plusieurs années sur le marché chinois, les trois marques du Groupe PSA connaissent une année 2020 très difficile, le contexte Covid étant pour beaucoup dans cette situation mais impactant davantage PSA que d'autres groupes si bien que le groupe a dû abonder DPCA à hauteur de 50 millions d'€ afin de renflouer sa trésorerie.


Plusieurs actions ont été mises en œuvre en Chine avec la cession d'une usine à Honda ainsi que l'arrêt de la coentreprise avec Changan concernant DS et la vente des actifs, dont l'usine, à Baoneng. Cela ne suffit pas à PSA pour abaisser ses coûts, les lancements récents (Peugeot 2008 notamment) ne rencontrant pas le succès pour faire tourner suffisamment les usines. C'est là que le futur groupe Stellantis va complexifier l'affaire puisque le groupe FCA est présent en Chine avec une seule marque, Jeep, qui ne rencontre pas le succès non plus avec des scores à peu près comparables aux deux marques de PSA. Il se murmure d'ailleurs que Stellantis choisirait de sacrifier une marque ainsi que des modèles en Chine pour se concentre sur les seuls segments rentables.

445 views4 comments

Recent Posts

See All

Passionnément Citroën - 2021  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon